Marie de Mazet

Les bienfaits des plantes précieuses

La récolte des fleurs, une opération délicate

~~Dans les Jardins de Mazet, la récolte des fleurs commence généralement au mois de mai et va durer jusqu’en septembre/octobre. C’est une opération qui exige beaucoup de patience et de délicatesse. Voici les conseils de Marie pour une belle récolte.

Choisir le bon moment

La cueillette des plantes médicinales ne s’improvise pas. La sève qui circule au sein de chaque végétal atteint différentes parties de la plante selon le moment de la journée. Ainsi, pour bénéficier pleinement de leurs vertus, il faut récolter les fleurs au moment de leur épanouissement, c’est à direau milieu de la journée lorsque la sève est remontée et que la fleur a profité du soleil. C’est le moment où la teneur en principes actifs des fleurs est optimale… tandis que ce sera plutôt après la rosée du matin pour les feuilles et tard le soir pour les racines !
Si vous cueillez une violette au petit matin, elle sera peu odorante. Récoltée dans l’après-midi, elle exhalera au contraire ce délicat parfum que nous aimons tant.
On choisira donc, pour récolter ces « simples », des journées ensoleillées.

Attention, fragile !
La fleur  est délicate, il faut donc la  récolter avec des outils appropriés : petits ciseaux, faucille bien aiguisée et …votre main. Il faut cueillir les fleurs une à une, en faisant bien attention de ne pas les froisser.
Sitôt cueillies, les fleurs doivent être mises à sécher, étalées en couche mince sur une claie, dans un endroit à l’abri de la lumière et bien ventilé afin de préserver couleur, parfum, saveur et vertus.
C’est pourquoi il ne faut récolter en un jour que ce qui peut être traité, mis en séchage le jour-même. Mais, il faut le savoir,  la plante n’a qu’un but : sa fécondation. Aussi la plante nous redonne-t-elle sa fleur jusqu’à la fin de la saison, nous permettant d’en récolter tous les jours.
Attention, les insectes aiment y pondre leurs œufs. Pour éviter l’éclosion, il faut mettre les fleurs, une fois bien séchées, dans un congélateur pendant 24 heures.

Voici quelques-unes des fleurs que nous récoltons à Mazet :

Les fleurs d’acacia
Les acacias (ou robiniers faux acacias) ont une floraison abondante mais courte : entre le mois de mai et le mois de juin selon les années.
Les fleurs d'acacia dégagent un parfum unique très subtil dont les abeilles raffolent. Elles peuvent être consommées en beignets, en gelée, en sirop et bien sûr en tisane !
Il faut surveiller la floraison de l'acacia pour en récolter quelques grappes au bon moment : leur cueillette ne dure qu’une semaine !On choisira de préférence les grappes dont les fleurs sont bien écloses, depuis peu de temps.

La mauve
La mauve est connue depuis l’Antiquité pour ses propriétés émollientes et adoucissantes. L’Italie du XVIe siècle la surnommait omni norbia (remède à toutes les maladies). Ses fleurs mauves, veinées de pourpre, sont décoratives et aisément reconnaissables.
Entre juin à octobre, on récolte les fleurs tous les jours pour éviter la montée en graine. Ce n’est qu’à la fin de la saison que l’on recueille les graines, que l’on les conservera pour l’année suivante.

La camomille romaine
C’est la plante la plus communément associée à la tisane : ses nombreuses vertus en font la plante médicinale par excellence ! Bien que sa période de floraison s’étende de juin à septembre, la camomille doit être récoltée en juin-juillet.
On cueille les fleurs bien ouvertes et on les fait sécher au fur et à mesure dans un lieu sec et bien aéré.

Le bleuet, le souci et la capucine
Il convient  de récolter les fleurs après leur éclosion, lorsqu’elles sont bien ouvertes et bien colorées. Elles doivent être cueillies, capitule par capitule, puis séchées en couche mince et à l'ombre, dans un endroit aéré. Une fois sèches, les fleurs seront conservées dans un endroit sec et dans l'obscurité afin de préserver toutes leurs qualités.

La pensée sauvage
La récolte de fleurs de pensée sauvage est longue et minutieuse... Le rapport fleurs fraîches, fleurs sèches est très faible : en un après-midi,on ne cueille qu’environ 150 grammes de fleurs fraîches, ce qui donne …10 grammes de fleurs sèches !

La reine des prés
Ce sont principalement les sommités fleuries que l’on récolte, à la faucille, en juin ou juillet. Si l’on coupe la sommité un peu bas, on veillera à ne pas laisser la tige creuse, sinon l’eau de pluie s’accumulera à l’intérieur comme dans une paille, et les racines pourriront. On peut également « pincer » les inflorescences entre 2 doigts pour éviter ce problème.
On peut cueillir la reine des prés deux ou trois fois au même endroit, au fur et à mesure de l’épanouissement des grappes florales.

La passiflore
La « fleur de la passion », mauve et blanche, qu’on ne peut confondre avec aucune autre, nous vient d’Amérique. Déjà utilisée par les Aztèques, elle a des propriétés sédatives qui en font un remède de choix en cas d’insomnie ou de troubles du sommeil. La floraison a lieu de mai-juin à septembre. Elle s'accompagne du dégagement d'un doux parfum rappelant le monoï.

La bruyère callune
On récolte la fleur de bruyère au mois de septembre, lorsque les collines se couvrent de  rose. Avec une faucille,on coupe les sommités fleuries puis on sépare les fleurs et les feuilles de la tige.
Une fois séchées, ces fleurs pourront être utilisées en tisane (aux vertus diurétiques et antiseptiques) ou en bain pour soulager les rhumatismes chroniques.

Pour en savoir plus sur la récolte des fleurs et ses secrets, venez profiter de nos journées cueillette :

Apprendre à cueillir une plante médicinale (gestes, moment optimal dans la journée pour chaque partie de plante…), traçabilité et séchage
De 9h à 17h avec 1 heure de pause pour le déjeuner.
N’oubliez pas d’apporter votre pique-nique !
Prochaines dates : les mardi 07 juillet – 04 août – 08 septembre

Plus d’information : http://www.mariedemazet.com/lagenda-des-jardins

Catégorie:
06/20/15